Livre

De divergences en convergences. Les cinquante premières années de Marcoule
Denis Mazzucchetti
Romain Pages Editeur, 2005

« Que de convergences pour ces divergences ! », Général de Gaulle.

 

L’objectif

Retracer l’histoire très riche du site CEA et Cogema de Marcoule, berceau de l’industrie nucléaire française, en rendant lisible un parcours complexe, marqué par la réorientation de la vocation du site vers le retraitement et le recyclage du combustible et la maîtrise de l’aval du cycle, la maîtrise des déchets nucléaires et le démentèlement.

 

L’approche

Le 10 octobre 1955, le premier centre nucléaire français est officiellement créé sur le site de Marcoule, Utilisant de nombreux documents d’archives et de nombreux entretiens auprès d’acteurs et de témoins, De divergences en convergences. Les cinquante premières années de Marcoule retrace pour la première fois, de façon vivante et  documentée, l’histoire d’un centre demeuré longtemps mystérieux aux yeux des riverains.

Originellement dédié à la Défense nationale, Marcoule est d’abord chargé de fabriquer la matière fissile nécessaire à la force de frappe française, avant que sa vocation n’évolue vers l’industrie du cycle du nucléaire civil. D’une époque à l’autre, Marcoule va parcourir tout l’aval de celui-ci, de la production de matière fissile dans des réacteurs (dont le démarrage est appelé « divergence ») jusqu‘au conditionnement des déchets, en passant par le retraitement et le recyclage du combustible irradié. A chaque fois, ses équipes apparaîtront comme pionnières, apportant sir le terrain et en temps réel des solutions innovantes aux problèmes émergents de l’industrie nucléaire, dans les domaines de l’exploitation industrielle, du développement technologique et de la recherche.

En filigrane de ce récit passionnant, malgré son caractère scientifique et technique, se donne à lire l’histoire somme toute exceptionnelle du nucléaire français depuis cinquante ans, dans toutes ses dimensions : la compétition internationale pour la possession de la puissance atomique ; la maîtrise des sources d’énergie ; l’implantation d’un centre de haute technologie dans un territoire rural ; la vie au quotidien dans un site nucléaire.

De divergences en convergences. Les cinquante premières années de Marcoule est aussi et avant tout celui le livre des hommes et des femmes qui ont fait Marcoule, qu’ils soient ingénieurs, employés administratifs, techniciens ou ouvriers. C’est la chronique, pleine de rebondissements, de leurs combats, de leurs difficultés, de leurs projets, de leurs espoirs – de leur passion. Grâce à eux, et grâce à sa riche expérience, Marcoule peut continuer son histoire en préparant les nouvelles conditions du nucléaire aujourd’hui.

 

Le livre

Broché, 27 cm x 23,5 cm, 175, pages, 200 illustrations, tirage : 10 000 exemplaires.

ISBN : 9-782910-048792

 

 

Sommaire

Première époque : Une cité atomique pour la production de plutonium

1. A la naissance de l’industrie nucléaire française

2. Produire pour un client : la Défense nationale

3. Le temps des pionniers, la « mystique de Marcoule »

4. Un centre à la croisée des chemins

Deuxième époque : Une nouvelle mission, boucler la voie du plutonium, du retraitement au recyclage

5. Le « virage industriel »

6. La surgénération à l’aboutissement de la voie du plutonium

7. Une spécialisation : achever le cycle du combustible

Troisième époque : Marcoule, à l’aval du cycle du combustible

8. L’affirmation d’une nouvelle vocation, la maîtrise des déchets nucléaires

9. La vitrification des produits de fission, une réussite industrielle française

10. Savoir fermer le cycle de vie d’une installation nucléaire : l’assainissement et le démantèlement

Epilogue : Des pionniers de l’atome au nucléaire du futur

 

 

 

2 août 1958 : De Gaulle à Marcoule

 

Pour marquer l’importance nationale de la divergence de G2 et du démarrage d’UP1, le général Charles de Gaulle, tout juste arrivé au pouvoir, à peine plus de deux mois après son accession à la présidence du Conseil, vient visiter Marcoule.  Dans le Centre, c’est l’effervescence : le matin même, une chute de barres fait s’arrêter le réacteur ! L’équipe d’exploitation réussit à le faire redémarrer à temps. Vers onze heures, De Gaulle entre dans la salle de contrôle ; il tourne le bouton, déclenchant symboliquement la divergence. Au cours du déjeuner qui suit, il rend hommage aux savants français en s’exclamant : « Que de convergences pour ces divergences ! ».

 

« Le contact de De Gaulle avec le site a eu lieu au Belvédère de la Dent de Marcoule. Le Général, en tête de la foule qui le suit, débouche sur la plate-forme, d’où l’on découvre d’un coup le spectacle du Centre étalé au pied du relief d’où on le domine. Il s’arrête, met ses lunettes et parcourt lentement d’un regard circulaire les installations dont le spectacle lui cause manifestement un grand choc. Un long silence s’établit. Derrière lui, la foule muette respecte sa méditation et l’on sent passer un souffle d’émotion réelle. Dans le silence pesant d’un très beau jour d’été, monte seulement jusqu’à nous le ronronnement sourd et lointain des milliers de moteurs qui seul donne vie à cette immense usine écrasée sous le soleil. Ayant contemplé pendant un temps qui paraît long le panorama qui, derrière le Rhône majestueux, se perd à l’infini, le Général, alors, se retourne, cherche des yeux dans la foule l’Administrateur général du CEA, Pierre Guillaumat, le fait venir près de lui et lui dit simplement : 'C’est beau !'. Pour moi, c’est le point culminant de la visite. Il a fallu de Gaulle pour me faire découvrir qu’en effet Marcoule était beau, et peut-être, surtout, à quoi Marcoule allait donner naissance par l’effort admirable de ses acteurs. » (Maurice Gervais de Rouville, premier directeur de Marcoule).

 

 

 

Pour découvrir le site CEA de Marcoule =

http://www-marcoule.cea.fr/scripts/home/publigen/content/templates/show.asp?L=FR&P=55&vticker=news

 

et les activités Areva = http://www.areva.com/FR/activites-3152/site-de-marcoule.html

 

et son histoire = http://www.areva.com/FR/activites-3130/historique-de-l-etablissement-de-marcoule.html



CONTACT

(33) 1 60 75 85 61
51, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny
91450 Soisy-sur-Seine
felixtorres@public-histoire.com


BHInternet - 2019