Livre

Mémoire de la carte vue par les collaborateurs Sligos
Fabienne Gambrelle et Véronique Lefebvre
Public Histoire, 1993

« Quelle place occupera la carte bancaire comme moyen de paiement dans vingt ans ?... » (Henri Pascaud).

 

L’objectif

Recueillir et formaliser la « mémoire de la carte » des collaborateurs Sligos, la mémoire en action de l’une des principales SSII dédiée à la Monétique, l’une des composantes du groupe Atos actuel.

 

 

L’approche

L’expansion foudroyante du paiement par carte en France est intimement liée avec celle de Sligos, « la Grande Dame de la Monétique », dont les systèmes en back office la rendent possible. Le terme « Monétique » ayant d’ailleurs été déposé par Sligos en 1982. L’une des toutes premières SSII françaises et européennes, filiale du Crédit Lyonnais, est née en 1981 de la fusion de Sliga, filiale informatique du Crédit Lyonnais et de Cegos Informatique.

 

De 1973 à nos jours, des facturettes imprimées par le fameux « fer à repasser » à la télécollecte électronique des transactions en passant par les systèmes d’autorisation en temps réel, les équipes monétaires de Sligos ont fait figure de pionnières. Eles ont su gérer en permanence la montée exponentielle des transactions et innover, en inventant et en mettant au point des modes de traitements toujours plus sophistiqués.

 

Mémoire de la carte retrace cette aventure organisationnelle, technique et humaine, en prenant le point de vue de tous ceux qui, chez Sligos, ont participé au développement de la Monétique en France et en Europe. En constituant une « mémoire de la carte », une idée en germe dans l’entreprise depuis plusieurs années. Course perpétuelle contre la montre, la mémoire collective du parcours de Sligos était en effet inscrite dans les mémoires de chacun, à défaut d’avoir jamais été consignée et formalisée.

 

En étroite collaboration avec le service Communication de la division Services Bancaires de Sligos, l’équipe Public Histoire a recueilli auprès d’une cinquantaine de personnes, du haut management à la standardiste, en particuliers les « anciens » de  l’ex-division Moyens de Paiement de Sligos, faits marquants, chiffres, dates, évolutions techniques et structurelles, mais aussi anecdotes significatives. Une mémoire en acte, une « expression collective » avant tout interne et technique, celle de l’émergence de la carte bancaire perçue et « traitée » par les collaborateurs de Sligos. Un document qui se révèle l’un des premiers – sinon le tout premier – à restituer le parcours d’une entreprise tertiaire, quelques années à peine après sa création, dans un secteur en plein bouillonnement. En bref, une mémoire vive qui continue : « Grâce à vous, tous les collaborateurs de Sligos, cette mémoire s’inscrit dans l’action et l’innovation. » (Henri Pascaud).

 

Le livre

Broché avec rabats, 24 x 24 cm, 88 pages, 100 illustrations, tirage : 2 000 exemplaires.

Préface d’Henri Pascaud, président de Sligos.

L’appropriation de la « Mémoire de la carte » Sligos à tous les échelons a été mise en scène grâce à un format souple et carré privilégiant le confort de lecture, une mise en page dynamique rehaussant une iconographie très technique, les anecdotes et histoires vécues placées dans la marge captant l’attention du lecteur.

 

Sommaire

 

Préface d’Henri Pascaud, président de Sligos

La mémoire de la carte en quelques dates

1. Histoire d’une rencontre : Sligos et la Carte Bleue

2. Partir en province, l’installation à Vineuil

3. Répondre aux défis d’un marché en pleine mutation

4. La carte dans tous ses états

5. Un impératif, la sécurité

6. Les révolutions du traitement

7. Maîtriser le processus de production

8. Nouveaux défis, nouveaux horizons

 

 

L’histoire continue

En 1997, la fusion d'Axime et de Sligos donne naissance à Atos, qui fusionne en 2000 avec Origin, pour former Atos Origin, rejoint en 2002 par KPMG Consulting et, en 2004, par Sema. Le rapprochement, en 2011, d’Atos Origin et de Siemens IT Solutions and Services (SIS), donne naissance à Atos, l'un des dix premiers groupes mondiaux de services informatiques : 8,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 74 000 salariés dans 48 pays. Leader en France du paiement sécurisé en ligne, Atos fournit à ses clients dans le monde entier des solutions de conseil et de services technologiques, d’intégration de systèmes et d’infogérance, ainsi que des services transactionnels de haute technologie.

 

 

L’histoire d’Atos sur le site du Groupe = http://atos.net/en-us/Investors/fr-fr/Le_Groupe/Historique_Groupe/default.htm



CONTACT

(33) 1 60 75 85 61
51, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny
91450 Soisy-sur-Seine
felixtorres@public-histoire.com


BHInternet - 2019