Livre

Banquiers d’avenir. Des comptoirs d’escompte à la naissance de BNP Paribas
Félix Torres
Albin Michel, 2000

« Notre Groupe souhaite être présent dans le champ de l'Histoire. Nous nous y sentons légitimes. Légitimes, parce que BNP Paribas est un acteur économique intimement lié à l'histoire de notre pays et à celle des relations internationales - et pas seulement sur le plan économique. Par exemple, le Comptoir national d'escompte de Paris, un ancêtre direct de la BNP, est né au cœur de la Révolution de 1848, à l'initiative de grands éditeurs parisiens Hachette, Firmin-Didot..., pour faire face à la crise », Michel Pebereau, président du Conseil de Surveillance de BNP Paribas.

 

 

L’objectif

Restituer, un an après le rapprochement BNP Paribas qui a donné naissance au premier groupe bancaire français, les 150 ans d’histoire qui ont conduit à la BNP, la Banque Nationale de Paris.

 

L’histoire

Si la BNP est officiellement née en 1966, ses racines remontent aux Comptoirs d’escompte créés par la révolution de 1848, une origine qui en fait, les maisons de haute banque mis à part, la plus ancienne des banques françaises. L’histoire des deux maisons-mères est d’abord celle du Comptoir National d’Escompte de Paris (CNEP) qui s’affirme, sous le Second Empire avec Alphonse Pinard à sa tête, puis Alexis Rostand à la Belle Epoque, comme une banque de premier plan. Et précocement internationale : elle est présente dans le monde entier, à Shanghai et Calcutta dès 1860, à Hong Kong et Bombay à partir de 1862… C’est aussi celle du Comptoir National d’Escompte de Mulhouse, né aussi en 1848 qui, sous l’égide du grand banquier méconnu qu’était Eugène Raval, prend à partir des années 1880 son essor en Alsace-Lorraine alors allemande pour devenir la 4e banque française, sous le nom de Banque Nationale de Crédit (BNC). La Banque Nationale pour le Commerce et l’Industrie (BNCI) lui succède à partir de 1932 et devient, sous l’impulsion d’Alfred Pose, l’une des banques les plus dynamiques d’un marché bancaire plutôt somnolent. Dans les années 1960, la décision de l’Etat de créer une « force de frappe financière » française aboutit à la fusion du CNEP et de la BNCI qui forment une nouvelle banque, la BNP. Celui-ci s’affirme rapidement sur la scène nationale et internationale avant de surmonter avec succès les bouleversements des années 1980, puis la privatisation de 1993.

Sous la direction de Michel Pébereau, une « nouvelle banque » émerge alors, marquée par une culture de la rentabilité et la recherche de création de valeur, une volonté de modernisme, une innovation commerciale constante et la poursuite des avancées internationales. Fin 1999, cette montée au premier plan est entérinée par le rapprochement réussi avec Paribas, une institution financière aux origines prestigieuses puisqu’elle est issue de la Banque de Paris et des Pays-Bas, fondée en 1872.

Servi par un texte dense et abondamment illustré, Banquiers d’avenir est un ouvrage passionnant : conquêtes, faillites, renaissances, fusions… une histoire pleine de rebondissements. Elle permet surtout de comprendre le parcours et l'identité de ce qui est devenu le premier groupe bancaire privé français et l’un des premiers groupes européens.

 

Le livre

Broché avec rabats, 29 cm x 30 cm, 176 pages, 200 illustrations.

ISBN : 9-782226-115942

 

 

Sommaire

Avant-propos

1. Des comptoirs de la Révolution à l’Empire (1848-1870)

2. Le comptoir d’escompte de Paris dans la tourmente (1870-1889)

3. La « belle époque » du Comptoir national d’escompte de Paris (1890-1914)

4. La percée d’une banque alsacienne (1871-1919)

5. De la BNC des « années folles » à la BNCI des « années sombres »

(1919 – 1945)

6. La prudence du Comptoir national d’escompte de Paris (1918-1945)

7. Nationalisation et croissance (1945-1966)

8. La naissance de la BNP (1966-1969)

9. Conquérir le public (1970-1982)

10. A l’heure de la déréglementation (1983-1993)

11. Maîtriser son destin : une privatisation réussie (1993)

12. La montée en puissance d’une nouvelle banque (1993-1998)

13 Paribas entre en scène (1872-1999)

Conclusion : un leader européen, BNP Paribas

Annexes

 

 

L’histoire continue

Après le rapprochement qui a donné naissance en 2000 à BNP Paribas, le nouveau Groupe a poursuivi son développement, maîtrisant – tout comme en 1966 – les conséquences de la fusion, devenant la première banque de la zone Euro (Global 2000 Forbes, 2011) et un acteur majeur sur le plan international. La banque est sortie renforcée de la grande crise bancaire de 2008-2009, en acquérant des positions en Italie et en Belgique, formant de nouvelles et profondes racines italiennes et belges. BNL bc, créée en 1913, est acquise en 2006 ; Fortis, issu de la prestigieuse Société générale de Belgique fondée en 1822, rentre dans le Groupe en 2009 et devient BNP Paribas Fortis.

 

 

Les grandes dates de l’histoire du Groupe BNP Paribas =

http://www.bnpparibas.com/nous-connaitre/culture-dentreprise/histoire

 

Voir l’interview de Baudouin Prot, président de BNP Paribas, sur l’importance de l’histoire dans Historia =

http://wcorporate.bnpparibas.com/applis/wCorporate/wCorporate.nsf/docsByCode/LDIO-8YNDDE/$FILE/Historia_Baudouin%20Prot_oct%202012.pdf



CONTACT

(33) 1 60 75 85 61
51, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny
91450 Soisy-sur-Seine
felixtorres@public-histoire.com


BHInternet - 2017